Non au trotteur oui à la motricité libre !

Non au trotteur oui à la motricité libre !

 

Quand on sait que dans certains pays comme au canada le trotteur est interdit depuis 2004, on peut en conclure qu’il vaut mieux éviter de s’en servir. Il faut laisser l’enfant progresser à son rythme. 

Que peut -on faire pour stimuler son developpement moteur ?

Pour l’aider à stimuler son développement moteur, on peut le mettre au sol sur un tapis d’éveil + des jeux d’éveil où il apprendra d’abord à se servir de ces mains puis se retournera progressivement sur le côté puis sur le ventre, puis a se tenir assis pour jouer avec. On peut aussi participer à des ateliers d’éveil, de découverte de son corps par l’intermédiaire de massage du nourrisson. (surtout dans les grandes villes) 

Pour stimuler son développement moteur pratiquons la motricité libre ou spontanée (découverte par le Dr Pikler dans les années 60) : 

La motrice libre consiste à laisser l’enfant libre de ses mouvements afin de lui permettre d’explorer son corps et de se développer en toute confiance. Donc sans utilisation de trotteur qui contraint bébé lorsqu’il est placé dedans à l’utiliser.

Le Dr Pikler à découvert qu’un enfant développe toujours dans le même ordre et à peu près dans la même période de temps son développement moteur. Il suffit de lui laisser à porter de mains et de vue des jeux d’éveil et tout seul, il ira naturellement apprendre à les utiliser et avec les encouragements de ces parents developera son autonomie et une bonne confiance en lui. Votre enfant append à prendre des initiatives. Tout ceci bien sûr dans un cadre que vous aurez sécurisé. La motricité libre de veut pas dire laisser son enfant agir seul dans son coin, non ! Il faut toujours l’encourager et avoir un œil sur lui.

Si l’on suit parfaitement la méthode de la motricité libre, on utilise aucun accessoire qui contraint bébé a rester dans telle position à tel endroit.

Mais je mets une nuance quant à l’utilisation du parc ou lit parapluie avec ces jouets dedans (qui contraint bébé à rester à un endroit précis) qui peut être envisagé, mais de façon minime notamment lorsqu’on va prendre la douche ou que l’on va étaler le linge dans le jardin par exemple, pour être sûr qu’il n’arrive rien à bébé pendant ce temps. La sécurité prime avant tout.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *